Crédit photo: David Wong

Ctrl:N

Un flamenco contemporain métissé, influencé par les textos du public.

Ctrl:N plonge le public dans une co-création interactive avec la danseuse et chorégraphe Audrey Gaussiran. Accompagnée d’une musicienne et d’un artiste numérique, elle engage un dialogue avec les spectateurs qui, armés de leurs téléphones, sont invités à partager leurs idées originales par l’envoi de textos directement projetés sur un écran. Ils influencent ainsi l’espace scénique, les mouvements ou les thèmes de la création, passant du statut d’observateur à celui de co-créateur. Le public devient partie prenante d’une création artistique dont la volonté est de démocratiser la danse et de soulever des questions d’actualité, des réflexions sur la pertinence des correspondances anonymes dans les médias et la surabondance d’information à l’ère du numérique. Entre improvisation, art performance, danse et médiation culturelle, Ctrl:N expose les artistes et l’auditoire à une expérience unique à chaque représentation.

Ctrl:N - Une oeuvre en réinvention perpétuelle

Qu’advient-il à la création lorsqu'elle est imaginée ou influencée par le spectateur?  Son rôle traditionnel d’observateur est renversé, décloisonné. L’intention est de permettre à tous de prendre part à un processus chorégraphique dans un désir de démocratisation de la danse contemporaine. De plus, l’anonymat qu’offre la conversation numérique favorise une participation active et sans gêne du public. Que doit-on articuler à travers l'art et le mouvement? Quel est le but de l'art? Le divertissement, un exutoire émotionnel, un reflet de la société, un moyen de faire évoluer l’humanité? Comment s’inspirer de l’actualité pour danser des réflexions socio-politiques? Le public est mis au défi de trouver des moyens de traduire ses idées en mouvement. Le processus de création partagé fait de chaque performance une expérience instinctive et renouvelée. Cette évolution constante de la pièce nourrit les artistes sur scène et les pousse à prendre des risques: improvisation au coeur de la performance, utilisation immédiate de thèmes suggérés par le public, choix parmi les propositions de façon extrêmement rapide, etc. 

La conversation numérique qui se trame dans Ctrl:N présente de nombreux défis qui reflètent nos communications actuelles. Sommes-nous responsables de nos propos lorsque nous textons anonymement? Contribuons-nous de façon pertinente ou s’agit-il simplement de bavardages futiles? Comment traitons-nous le tsunami d'information que nous recevons? Nous ignorons, nous sommes influencés inconsciemment? De quelle manière filtrons-nous l’information? En sous-texte, Ctrl:N  amène une réflexion sur nos correspondances à l’ère du numérique: surabondance d’information, qualité des propos anonymes, instrumentalisation des individus par la technologie, liberté d’expression, le corps vs le numérique…

Crédits / Information technique:

Année de création : 2019

Public cible : Ados, Adultes

Durée : 25 mn.

Sur scène :

Audrey Gaussiran (danseuse)

Joannie Labelle (DJ et percussionniste)

Francis Lecavalier (artiste numérique)

Concepteurs :

Audrey Gaussiran (chorégraphe)

Joannie Labelle (compositrice)

Francis Lecavalier (artiste numérique)

Marianne Labonté (costume)

Lelia Spheir (oeil extérieur - médiation culturelle)

Julien Blais (oeil extérieur - dramaturgie)

Besoins techniques :

  • écran LED ou projecteur, fourni par le diffuseur ou par l’artiste

  • 1 technicien

  • système de son

  • espace minimal de 5 m de large x 5 m de profond x 3 m de haut, toutes surfaces planes.

La création de cette oeuvre a été possible grâce à l'appui financier de nos généreux partenaires.